Du corps altéré au corps sportif

Résumé : Tout sépare a priori un corps altéré d’un corps sportif, au point qu’il peut être difficilement pensable de favoriser l’accès de jeunes présentant une déficience physique à une pratique sportive. Il s’agit de montrer que les représentations communes sous-estiment grandement leurs possibilités et qu’ils peuvent tirer de cette pratique des bénéfices définis en termes d’accomplissement personnel et de lien social, en y trouvant notamment matière à une dynamique identitaire positive. L’école ayant à jouer un rôle déterminant dans l’accès de tous les élèves à ces activités, des conditions sont envisagées pour que des jeunes dont le corps est altéré soient en mesure de le mobiliser avec profit en EPS.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [7 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-inshea.archives-ouvertes.fr/hal-01923194
Contributeur : Jean-Pierre Garel <>
Soumis le : jeudi 15 novembre 2018 - 14:41:23
Dernière modification le : mardi 19 novembre 2019 - 10:08:19

Fichier

GarelJeanPierre_2010.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01923194, version 1

Collections

Citation

Jean-Pierre Garel. Du corps altéré au corps sportif. La nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation, Éd. de l'INSHEA, 2010, 50, pp.107-116. ⟨hal-01923194⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

77

Téléchargements de fichiers

87