Approche comparée des attitudes envers les mathématiques et le français selon le genre et l'environnement culturel. Apports de la psychologie différentielle à l'analyse des situations françaises ultramarines

Résumé : En France, les évaluations nationales de rentrée en début de collège ont permis de mettre en lumière une chute constante et marquée des performances scolaires des élèves scolarisés dans les départements d’outre-mer (DOM) (Arneton, Bocéréan et Flieller, 2013 ; Si Moussa, 2005). Les programmes étant identiques et le fonctionnement de l’institution scolaire étant administrativement le même dans les académies domiennes et françaises continentales , l’environnement culturel apparaît comme la différence à investiguer pour expliquer les écarts observés dans les performances scolaires. L’environnement dans lequel évoluent les élèves est souvent évoqué concernant la construction et la transmission des attitudes envers l’école et la scolarisation. La prédominance d’explications relevant des sciences sociales peut occulter la prise en compte d’autres caractéristiques environnementales comme par exemple les représentations culturelles ou les attitudes (pour une analyse critique voir Arneton, 2016). Les attitudes composées d’éléments à la fois émotionnel et pratique orientent le comportement notamment en milieu scolaire (Bennacer, 2008 ; Wiegfield et Cambria, 2010). Il y a peu de travaux concernant les performances scolaires des élèves d’outre-mer. Quelques travaux concernent les liens entre attitudes et comportements d’apprentissage ou d’enseignement (Parmentier & Hamon, 2005) et d’autres portent sur les liens entre opinions sur l’école et rapport à l’école (Fontaine & Hamon, 2010 ; Miehakanda, 2011). Par contre, peu d’études prennent en compte l’effet différenciateur possible du genre sur les apprentissages, les performances ou les choix de scolarisation des élèves. Or de nombreux travaux en éducation indiquent que le genre en tant que hiérarchie sociale incluant des rapports de domination réelle ou symbolique entre groupes sexués influencent tant les pratiques d’enseignement des enseignants en classe (Jarlégan, Tatouti & Flieller, 2011) que les attentes sociales des parents concernant la réussite de leur enfant (Rouyer, Mieyaa & Le Blanc, 2014). Y compris l’évaluation des performances des élèves par eux-mêmes et leurs choix d’orientation sont impactés par leur représentation sociale liée au genre (Cheryan, Master et Metlzoff, 2015). Partant de ces constats, cette communication porte sur la structure des attitudes de collégiens à l’égard de deux disciplines scolaires fondamentales : le français et les mathématiques, en considérant le genre des élèves. L’objectif est de déterminer si le fait d’être un garçon ou une fille modifie la structure des attitudes envers le français et les mathématiques chez des élèves de 6ème scolarisés dans deux académies de cultures différentes. La culture domienne est appréhendée à partir de la culture martiniquaise tandis que la culture française continentale est investiguée à partir de la culture lorraine. Cette étude ne présente pas de portée théorique majeure en psychométrie cependant elle contribue à mieux appréhender les représentations de l’école et des disciplines dans les départements domiens et en France continentale. Elle répond à un enjeu sociétal important et à l’intérêt de poursuivre des travaux en psychologie de l’éducation en tant que champ disciplinaire de la psychologie (Florin, 2011). Les résultats évoqué ici invitent à dépasser la prédominance actuelle de discours basés sur les conditions de scolarisation ou l’échec scolaire des élèves en fonction des caractéristiques socioéconomiques des territoires qui peut occulter d’autres caractéristiques environnementales. Comprendre les différences de performances scolaires ou les différences d’orientation scolaire observées en milieu interculturel ou dans le cadre d’une diversité nationale nécessite de prendre en compte à la fois la dimension sociale et politique des conditions de scolarisation mais aussi leur dimension psychosociale.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-inshea.archives-ouvertes.fr/hal-01867021
Contributeur : Mélissa Arneton <>
Soumis le : lundi 3 septembre 2018 - 19:04:29
Dernière modification le : mardi 17 septembre 2019 - 09:49:08

Identifiants

  • HAL Id : hal-01867021, version 1

Collections

Citation

Mélissa Arneton. Approche comparée des attitudes envers les mathématiques et le français selon le genre et l'environnement culturel. Apports de la psychologie différentielle à l'analyse des situations françaises ultramarines. 23es journées internationales de Psychologie différentielle, Université du Luxembourg, Jul 2018, Luxembourg, Luxembourg. ⟨hal-01867021⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

65