Pupils with special educational needs put to the test of equal opportunities or what the “margin” could do to the “norm”: towards reciprocal inclusion in EPLEs ? - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue La nouvelle revue - Éducation et société inclusives Année : 2021

Pupils with special educational needs put to the test of equal opportunities or what the “margin” could do to the “norm”: towards reciprocal inclusion in EPLEs ?

Les élèves à besoins éducatifs particuliers à l'épreuve de l'égalité des chances ou ce que la « marge » pourrait faire à la « norme » : vers une inclusion réciproque au sein des EPLE ?

(1)
1

Résumé

This contribution is part of a sociological reflection aiming to think about equal opportunities and its testing in the light of the institutional evolutions consecrating the “autonomy” of schools, the educational role. school leaders as well as the importance of collective work. What place should the inclusion of students with disabilities occupy in the context of these developments? How can the actors deal with inclusion both from the angle of a professionalization process, calling for considering the disability situation as a particular case of the management of educational difficulties, which presupposes the category of students with special educational needs, and that of a relational ethic that is sensitive to the “living together” and to what it aims at as school justice? Answering these questions supposes that we include the theme of inclusion within the framework of the emergence-recognition of vulnerabilities, but also within that of a doubly normative and ethical analysis, by proposing the notion of “reciprocal inclusion”. This makes it possible to rethink educational and pedagogical arrangements and practices, starting from the principle that, within an EPLE, the “standard” also learns from the “margin”.
Cette contribution s'inscrit dans le cadre d'une réflexion sociologique visant à penser l'égalité des chances et sa mise à l'épreuve à l'aune des évolutions institutionnelles consacrant « l'autonomie » des établissements scolaires, le rôle pédagogique des chefs d'établissement ainsi que l'importance du travail collectif. Quelle place l'inclusion des élèves en situation de handicap doit-elle occuper dans le cadre de ces évolutions ? Comment les acteurs peuvent-ils se saisir de l'inclusion à la fois sous l'angle d'un processus de professionnalisation, appelant à considérer la situation de handicap comme un cas particulier de la prise en charge de la difficulté scolaire, ce que présuppose la catégorie d'élèves à besoins éducatifs particuliers, et celui d'une éthique relationnelle qui soit sensible au vivre-ensemble et à ce qu'il vise comme justice scolaire ? Répondre à ces questions suppose que l'on inscrive la thématique de l'inclusion dans le cadre de l'émergence-reconnaissance des vulnérabilités, mais aussi dans celui d'une analyse doublement normative et éthique, en proposant la notion « d'inclusion réciproque ». Celle-ci permet de repenser les dispositions et les pratiques éducatives et pédagogiques, en partant du principe selon lequel, au sein d'un EPLE, la « norme » apprend aussi de la « marge ».
Fichier principal
Vignette du fichier
NR-ESI89-90_vol1_Jellab.pdf (178.51 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Accord explicite pour ce dépôt

Dates et versions

hal-03500335 , version 1 (22-12-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03500335 , version 1

Citer

Aziz Jellab. Les élèves à besoins éducatifs particuliers à l'épreuve de l'égalité des chances ou ce que la « marge » pourrait faire à la « norme » : vers une inclusion réciproque au sein des EPLE ?. La nouvelle revue - Éducation et société inclusives, 2021, 89-90, pp.221-239. ⟨hal-03500335⟩
65 Consultations
428 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More