Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Vivre son enfance migrante à l’école française

Résumé : Les enfants et jeunes migrants à l’école sont souvent les dépositaires d’approches sociologiques décontextualisées : invisibilisation de la « classe » du migrant ou parfois au contraire, invisibilisation du processus de minorisation ethnique ou raciale de l’élève de milieu populaire. À partir de ce constat, cet article propose une réflexion articulant sociologie et anthropologie de l’enfance, de l’éducation, de l’immigration et de la ville. En effet, entre le travail de l’institution et l’expérience de la migration, il reste peu de place pour la fabrication de l’enfance dans des contextes de forte normativité institutionnelle – le contexte scolaire – et de fortes pressions socio-politiques – le contexte actuel des migrations internationales. Pourtant, dans des ensembles pluriels et complexes d’injonctions et d’assignations normatives, l’expression enfantine se donne à voir dans des pratiques liées aux configurations institutionnelles induites par l’éducation nationale.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-inshea.archives-ouvertes.fr/hal-03122069
Contributeur : Aurélie Gono <>
Soumis le : mardi 26 janvier 2021 - 18:34:31
Dernière modification le : mardi 2 mars 2021 - 10:19:51

Lien texte intégral

Identifiants

Citation

Maïtena Armagnague, Simona Tersigni. Vivre son enfance migrante à l’école française. Revue des Sciences sociales, Presses Universitaires de Strasbourg, 2020, pp.46-53. ⟨10.4000/revss.5738⟩. ⟨hal-03122069⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

28