Adaptations à la dyspraxie visuo-spatiale en Éducation physique et sportive

Résumé : La dyspraxie visuo-spatiale se caractérise notamment par des troubles de la réalisation du geste volontaire, sans déficit mental, moteur, sensitif ou sensoriel, et par des troubles oculomoteurs. Ces deux types de troubles se conjuguent pour mettre en difficulté l’enfant qui en est atteint lorsqu’il participe aux cours d’EPS (Éducation physique et sportive). Dans ces conditions, comment lui permettre de progresser dans cette discipline ? Pour apporter des éléments de réponse à cette question, on cherche à identifier les principales adaptations qui peuvent être mises en œuvre en nous appuyant sur l’étude d’un cas d’enfant âgé de 9 ans. On considère successivement le choix des activités physiques, sportives et artistiques, l’adaptation des tâches et l’accompagnement de l’enfant dans son activité, avant d’insister sur la nécessité de prendre en compte l’enfant dans sa différence sans l’y réduire.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [10 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-inshea.archives-ouvertes.fr/hal-01944793
Contributeur : Jean-Pierre Garel <>
Soumis le : mardi 4 décembre 2018 - 20:44:45
Dernière modification le : vendredi 14 juin 2019 - 01:16:53

Fichier

Garel Dyspraxie_2007.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01944793, version 1

Collections

Citation

Jean-Pierre Garel. Adaptations à la dyspraxie visuo-spatiale en Éducation physique et sportive. Bilan neuropsychologie et démarches pédagogiques, Mar 2005, Lyon, France. pp.22-27. ⟨hal-01944793⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

104

Téléchargements de fichiers

156