Utiliser la grammaire spatiale d'une langue gestuelle pour construire des connotations : L'exemple de « TRANSMISSION » dans le discours des pédagogues sourds

Résumé : Dans le cadre d'une étude exploratoire consacrée à la formation des enseignants sourds, je me suis appuyée sur des entretiens semi-directifs [Geffroy 2015]. À partir de ce formidable matériau linguistique que constituaient les enregistrements vidéo de cinq entretiens menés en langue des signes française, j'ai réalisé une analyse des unités lexicales utilisées. Je présenterai ici seulement la partie qui porte sur le paradigme de TRANSMISSION. L'analyse fine que j'ai pu en faire a permis de mettre en évidence quelques stratégies propres à la syntaxe des langues gestuelles dans l'utilisation de l'espace (bien connues depuis les travaux récents sur l'iconicité). Ce faisant, j'ai également pu relever des relations sémantico-syntaxiques originales permettant d'identifier des connotations.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [19 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-inshea.archives-ouvertes.fr/hal-01811002
Contributeur : Véronique Geffroy <>
Soumis le : vendredi 8 juin 2018 - 14:08:27
Dernière modification le : mardi 17 septembre 2019 - 09:42:33

Identifiants

  • HAL Id : hal-01811002, version 1

Collections

Citation

Véronique Geffroy. Utiliser la grammaire spatiale d'une langue gestuelle pour construire des connotations : L'exemple de « TRANSMISSION » dans le discours des pédagogues sourds. Semiotic Space of Language. Signs and Narratives. Novosibirsk : NSTU., A paraître. ⟨hal-01811002⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

76

Téléchargements de fichiers

9